<
01 88 33 22 22 contact@vanberg.fr
Catalogue
CONTACTCONTACT
Prévention sécurité routière, safety day & formation risque routier | Vanberg Prévention 01 88 33 22 22

 La nouvelle règlementation 2021

Le bilan de l’année 2020 comptent 2 782 personnes décédées sur les routes de France. Un niveau « historiquement bas » qui « s’explique en grande partie par les effets de l’épidémie mondiale de covid-19 » selon l’Onisr. Afin d’améliorer notre sécurité sur nos routes et de garder cette tendance à la baisse, voici ce qui va changer en 2021. 

 

    La conduite automobile et la crise sanitaire : le bilan 2020

    Le bilan de l’année 2020 comptent 2 782 personnes sont décédées sur les routes de France en 2020, soit un recul de 20 % par rapport à 2019. Or les déplacements ont connu une baisse comprise entre 30% et 60 % par rapport au trafic à l’année 2019. Cette estimation est basée sur les données de système de navigation TomTom et l’application waze. La baisse du trafic varie selon les heures et les villes. La baisse de la mortalité routière de l’année 2020 n’est donc pas proportionnelle à la baisse du trafic.  « Le caractère exceptionnel de cette baisse est à relativiser en raison du contexte de crise sanitaire ayant entraîné des mesures de restriction des déplacements qui ont eu des effets massifs sur le trafic routier », nuance Marie Gautier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière.  La France a connu une gravité plus importante des accidents de la route lors de ce confinement.

    Le 17 mars 2020 inscrit le début du premier confinement, une crise sanitaire qui bouleverse le monde et les modes de déplacements. Lors de cette période de nombreuses personnes ont redécouvert les joies de la marche à pied, des ballades courtes et dans un périmètre d’un kilomètre du domicile. De nombreux marcheurs ont observé une circulation exceptionnellement calme avec le passage de voitures roulant vite, parfois très vite ou de manière dangereuse.

    Une simple impression due à un environnement chamboulé ? Ou les comportements des automobilistes ont changé ?

    Pourquoi une conduite à risque plus importante en 2020

     

    Une circulation plus fluide

    Soit due au couvre-feu ou au confinement, lorsque l’axe principal proche de chez soi est désert, celui-ci ressemble plus à un large circuit et les tentations d’excès sont plus importantes. Aussi, l’automobiliste aura tendance à sous-estimer le risque d’accident et à rouler plus vite. Un risque mal estimé augmente l’exposition au risque ainsi que la gravité. L’explosion des excès de vitesse relevée au mois de mars et d’avril confirme cette théorie.

    Quand les émotions s’en mêlent

    La conduite automobile est dépendante de l’état émotionnel. Les émotions amènent parfois les conducteurs à prendre de risque de façons irrationnelles, pour en savoir plus, découvrez notre article sur la gestion des émotions . Les affects subis lors d’une crise sanitaire peuvent être multiples, peur, frustration, colère… Les émotions du conducteur provoquent un dysfonctionnement de la conduite et influencent certains processus cognitifs, par exemple l ‘amoxophobie (la peur de conduire sur autoroute) . Une émotion peut affecter la perception des risques et peut altérer tout le processus de traitement de l’information et de conscience. Une émotion mal ou non régulée explique certaines actions étonnantes de certains conducteurs, même les plus expérimentés ou considérés habituellement comme prudents. Vanberg prévention vous propose un atelier pour mieux comprendre ses émotions sur la route.

    Lorsque les priorités sont ailleurs

    Salariés confinés, scolarité à domicile, vie sociale réduite, lorsque le quotidien est perturbé beaucoup de choses peuvent perdre du sens et les priorités devenir confuses. Le rapport à la réglementation peut aussi connaître des remises en question et venir perturber les automobilistes les plus respectueux. Lorsque les conducteurs savent les policiers en train de vérifier les attestations de déplacements et découvrent des rues désertes, le respect de la réglementation passe alors au niveau secondaire, comme un souffle de légèreté ou une possibilité d’une nouvelle liberté. Pourtant les excès de vitesse relevés pendant cette période prouvent que les forces de l’ordre n’ont pas abandonnés leur obligation de contrôles et qu’aucune souplesse n’a été souhaitée.

    Quels sont les nouveautés pour le code de la route en 2021 ?

      

    Une nouvelle réglementation pour les poids lourds 

    Depuis le 1er janvier 2021, camion, bus, autocar et tous véhicules de plus de 3,5 tonnes doivent désormais s’équiper d’un autocollant matérialisant la positions de leurs angles morts. Cette nouvelle mesure a pour objectif de renforcer la sécurité des usagers de la route les plus vulnérables (vélos, trottinettes, deux-roues…)

    Les usagers vulnérables (cyclistes, piétons et utilisateurs d’engins de déplacement personnels) circulant sur la voie publique sont de plus en plus nombreux, il est nécessaire de mieux organiser le partage de la route. 

    Les pneus neiges obligatoires en région montagneuses

    À partir du 1er novembre 2021, le code de la route imposera d’équiper son véhicule de pneus neige ou de chaînes dans les régions montagneuses, et ce pendant toute la période hivernale, c’est-à-dire du 1er novembre au 31 mars.

     

    Le retour du 90 km/h dans certains départements

    Afin de réduire la mortalité routière, la vitesse avait été abaissée en 2018 à 80 km/h sur les axes secondaires. Depuis 2020, les responsables départementaux ont autorisation de rétablir la limitation à 90 km/h.

    Voici la liste des départements qui sont partiellement ou totalement passé au 90km/h : Seine-et-Marne, Haute-Marne, Côte d’Or, Calvados, Orne, Sarthe, Loir-et-Cher, Cher, Indre, Creuse, Corrèze, Cantal, Deux-Sèvres, Charente, Hautes-Pyrénées, Hautes-Alpes.

    Départements où la limitation sera rétablie à 90 km/h en 2021

    • Allier depuis fin décembre 2020, sur toutes les départementales
    • Aube et Mayenne le 1er janvier 2021, certaines routes seulement
    • Aveyron, en projet pour le printemps 2021

    Comment savoir quelle limitation appliquer : 80 ou à 90 km/h ?

    Il n’est pas évident de s’y retrouver, car dans la plupart des départements le retour aux 90 km/h n’est pas applicable sur toutes les routes. Gardez l’oeil et observez les panneaux,  car c’est bien le seul moyen de savoir la réglementation qui est en place. Attention à ne pas vous fier à vos GPS embarqué, car les mises a jour ne sont pas automatiques.

     

    La pratique de l’interfile est désormais interdite 

    Depuis 2016,  la pratique de la circulation en interfile (CIF) était tolérée dans 11 départements. Cette experimentation avait comme visé d’observé les effets sur la circulation. Pour rappel, la circulation en interfile n’était autorisé qu’en cas de circulation très dense et à une vistesse maximum de 50 km/km. Le bilan n’est pas encourageant puisque l’accidentalité des deux-roues motorisé à augementé de 12%.

    Aujourd’hui cette pratique est formellement interdite par le code de la route quelque soit la situation. En cas de non respect de cette règlementation, les motards s’exposent à une amende de 135 € et un retrait de 3 points.

    En 2021, quels sont les changements pour la mobilité ?

    La fascination pour la vitesse est intemporelle, elle n’est pas uniquement le fait d’une époque mais elle est intimement liée à la condition humaine (communication, productivités, transports…)   Pourtant, cas de force majeure en 2020 les français ont dû ralentir, changer de rythme et vivre autrement. Qu’en sera -t il pour  2021 ? 

     

    Aller au travail à pied ou prendre le vélo 

    Il est difficile d’entrevoir du positif à l’issue de cette année 2020, si ce n’est la tendance positive pour la mobilité, qui a largement évoluée. Aujourd’hui, certains salariés ont revu leurs modes de déplacements en interrogeant leurs besoins et leurs nécessités : Quelles sont les possibilités pour se rendre au bureau autrement ? Comment organiser son télétravail et moins se déplacer ? Faut-il  encore aménager son temps de travail pour ne pas être trop nombreux au bureau ? Des nombreux changements sont désormais en place au sein de toutes les entreprises et provoque de vrais changement dans la mobilité. En 2021, on se déplace moins, on se déplace utile, on se déplace mieux ! Vanberg Prévention encourage vivement  cette nouvelle tendance, grâce à sa formation Responsabilité du Conducteur, la regard sur la conduite change et prend des couleurs plus vertes ! 

     

    Les nouvelles tendances 2021 : le vélo  et la trottinette électrique 

    Évidemment, l’effet de la crise sanitaire à jouer un rôle déterminant : les Français de retour au travail, ont préféré le 2 roues aux transports en commun, jugés trop anxiogènes. L’option du vélo électrique a permis aux plus réfractaires de tenter l’expérience vélo/boulot. Oui, en 2021 la trottinette et le vélo électrique ont la cote !  De nombreuses aides gouvernementales ou locales ont permis un accès a tous. Les vélocistes ont connu une explosion des ventes en 2020, la tendance continue pour 2021. Vanberg Prévention propose des ateliers dédiés aux nouvelles mobilités

     

    La nouvelle solidarité citoyenne envisage-elle aussi

    un meilleur partage de la route en 2021  ?

    Une envie forte de partage et d’entraide a été observé en 2020 . Cela présage-t-il, aussi un meilleur partage de la route en 2021 ? Nous l’espérons tous, il est maintenant question de ne pas vouloir rattraper le temps en accélérant mais plutôt en levant le pied.
    La prévention est au cœur de l’actualité, la sécurité et la santé est une priorité nécessaire à la productivité et à l’activité du pays. Avec les nouvelles mesures sanitaires et les nouveaux protocoles, le document unique connaît de nombreuses évolutions actuellement afin d’assurer la protection de tous les salariés.

    Vanberg Prévention accompagne toutes les entreprises souhaitant mettre à jour leur plan de prévention 2021 en ajustant les nouvelles contraintes sanitaires à la gestion du parc automobile.

    Voici quelques conseils pour la gestion de votre parc automobile pour mieux respirer :
    – Nettoyer la boite de vitesse, les poignées de portes, le volant, le frein à main et les écrans avec un gel hydro-alcoolique, à la prise et à la sortie du véhicule
    – Imposer le masque de protection lors de trajets à plusieurs
    –  Privilégier l’usage des véhicules de manière nominative pour limiter les partages
    –  Aérer régulièrement les véhicules

    Votre sécurité est notre priorité,  Vanberg Prévention s’engage à organiser vos événements dans le respects des consignes sanitaires préconisées. Toute l’équipe est disponible pour échanger sur à vos différentes questions liées à la prévention des risques routiers de votre entreprise. En complément de cet article, nous vous invitons à consulter notre article sur comment remplir un constat amiable

    Sources :
    – http://www.inrs.fr/actualites/COVID-19-fiches-conseils-salaries-et-employeurs.html
    – www.onisr.securite-routiere.gouv.fr/etat-de-l-insecurite-routiere/suivis-mensuels-et-analyses-trimestrielles/barometre-mensuel-en-metropole-et-outre-mer/barometre-mars-2020
    – http://www.ipubli.inserm.fr/bitstream/handle/10608/220/Chapitre_2.html
    – BADDELEY AD, HITCH GJ. Working memory. In : Recent advances in learning and motivation. In: BOWER GA (ed). Vol. 8, editors. New York:Academic Press; 1974 ; 4790
    – https://www.fub.fr/fub/actualites/accedez-plateforme-wwwcoupdepoucevelofr-beneficier-forfait-50eu

    Nos autres conseils en formation professionnelle

    Covoiturage en entreprise : une solution pour diminuer le risque routier ?

    Covoiturage en entreprise : une solution pour diminuer le risque routier ?

    Le risque routier est la première cause d’accident mortel au travail. En 2017, c’est une personne sur dix qui est décédée sur la route en effectuant un trajet professionnel, soit dans le cadre d’un trajet domicile travail ou dans celui de sa mission. C’est 10% de la totalité des accidents mortels routiers qui sont des accidents de trajet. Le covoiturage serait-il une solution en entreprise pour diminuer ce risque routier ?

    lire plus

    Nathalie Tournier

    Nathalie Tournier

    « Vivre prudemment, sans prendre de risques, c’est risquer de ne pas vivre. »  Je partage volontiers cette philosophie mais sur la route c’est tout le contraire : r ...

    > Mon profil et mes autres articles

    Demande de devis

    01 88 33 22 22

    Télécharger le catalogue

    Téléchargement du catalogue

    Vanberg, spécialiste des stages sécurité routière

    Spécialiste des journées de sensibilisation à la sécurité routière et des formations dédiées à la prévention routière, Vanberg Prévention intervient auprès des entreprises, collectivités et écoles, en Alsace et partout en France.

    Avec plus de 30 ateliers pour safety day, formations théoriques et animations sécurité routière tels que la formation éco-conduite, le simulateur d’accident de voiture, le quizz code de la route ou la voiture tonneau, nous vous accompagnons dans votre stratégie de prévention routière en mettant à votre disposition des solutions complètes et innovantes.

    Vanberg Prévention est un organisme de formation à la sécurité routière enregistré à la Direccte sous le numéro 44670645667.

    Tous droits réservés Vanberg Prévention ©️
    Journées de sensibilisation & formation sécurité routière

    Nos solutions

    Vanberg Prévention

    73 Avenue des Vosges

    67000 Strasbourg

    Tél : 01 88 33 22 22

    Nous contacter

    Vous

    nos articles ?

    Ne manquez plus un seul article

    et profitez de contenu exclusif !