01 88 33 22 22 contact@vanberg.fr
Catalogue
CONTACTCONTACT
Prévention sécurité routière, safety day & formation risque routier | Vanberg Prévention 01 88 33 22 22

Conduite sur route glissante, neige & glace : quelle formation choisir ?

La conduite hivernale reste angoissante pour beaucoup de conducteurs par le manque de connaissances, de mauvaises habitudes ou par des idées reçues… Il n’est pas évident de faire le tri et savoir quoi faire lorsque la situation dangereuse se présente. Adopter des alternatives ou revoir son organisation reste la meilleure chose à faire (reporter son déplacement, choisir le train…).

Si la conduite en période hivernale pousse un grand nombre d’automobilistes à repousser leurs trajets, parfois cela n’est pas toujours possible, surtout lorsque les périodes hivernales durent et lorsque les déplacements sont quotidiens.

La formation est une alternative durable dans le temps, découvrir les gestes à faire en cas de situations d’urgence permet d’aborder la route plus sereinement et d’adopter au quotidien une conduite préventive.

Dans cet article, nous vous présenterons les différents types de conduite en période hivernale et quelles formations professionnelles s’adaptent le mieux à vos besoin lors de conduite en situation extrême.

Quels conseils pour une conduite sur neige & glace ?

Pour affronter les conditions hivernales difficiles, il est nécessaire de connaître quelques techniques et conseils afin d’adopter la conduite avec prudence.

Bien préparer son départ permet d’anticiper certains problèmes

  • Avant votre départ, déneigez totalement vos vitres ainsi que vos rétroviseurs et phares pour avoir une bonne visibilité et être visible. Déneigez votre toit pour éviter la chute de neige sur votre pare-brise dès le premier freinage. Évitez les bombes aérosols souvent très polluantes et moyennement efficaces, privilégiez l’huile de coude et frottez avec un grattoir à glace.
  • Régulez l’aération dans la direction de votre pare-brise pour dégivrer vos essuie-glaces.
  • Equilibrez votre chargement et soyez attentif à son arrimage.
  • Installez-vous correctement afin être à l’aise pour conduire (enlevez votre manteau et écharpe). Une bonne position, surtout lors des longs trajets, vous permertta également d’éviter les mal de dos au volant.
  • Equipez votre voiture avec des pneumatiques adaptés. N’attendez pas les premières neiges pour installer vos pneumatiques hivers (délais de rendez-vous longs). La conduite avec des pneumatiques hivers est optimale dès que la température extérieure est inférieure à 7°. Ayez des chaînes dans le coffres.
  • Vérifier l’état des routes la veille de votre départ, renseignez-vous https://www.bison-fute.gouv.fr/.  Privilégiez les grands axes pour plus de sécurité, évitez le réseau secondaire.
  • Gonflez vos pneumatiques selon les recommandations du constructeur automobile.

Le démarrage demande une technique particulière

  • Désactivez votre système ESP (correcteur de trajectoire). Cela optimisera votre couple et offrira plus de puissance à vos roues. Lorsque la voiture est en marche, vous pourrez l’activer à nouveau.
  • Stabilisez l’accélérateur à mi-régime (pas plus de 2000 tours/minutes pour les véhicule diesel)
  • En cas de sol trop glissant ou enneigé démarrez votre voiture directement en seconde.

Adoptez une conduite toute en douceur

  • Anticipez et regardez le plus loin possible afin d’éviter tout freinages intempestifs ou changements de direction au dernier moment. N’hésitez à augmenter vos distances de sécurité (à multiplier par 2 ou plus encore !)
  • Favorisez au maximum le frein moteur, si besoin de freiner, réagissez doucement.
  • En descente, afin de limiter la prise de vitesse, utilisez au maximum le frein moteur pour ralentir. Idéalement abordez la descente avec une vitesse initialement basse.
  • A l’abord de virages, réduisez votre vitesse à temps. Une fois dans le virage, maintenez votre vitesse basse pour limiter le risque de dérapage.
  • Soyez attentif et restez prêt à réagir. Il est important d’être entièrement dédié à sa conduite, ce qui peut ne pas être le cas en cas de charge mentale trop importante.

Idées reçues, ce que pensent les automobilistes français

%

pensent que rouler moins vite réduit les risques

%

pensent qu'il suffit d'équiper uniquement l'essieu avant

%

pensent qu'il faut réduire la pression des pneumatiques

Source : Etude de la société Gipa pour le Syndicat des professionnels du pneumatique

Mieux vaut prévenir que guérir…

L’équipe Vanberg vous accompagne dans l’élaboration de votre document unique et vous conseil dans le choix des actions de formation.

Selon une étude de la société Gipa pour le Syndicat des professionnels du pneumatique 43% des automobilistes pensent qu’il suffit de rouler moins vite pour rouler en toute sécurité en hivers.

Toujours selon cette étude 35% soutiennent qu’il est suffisant d’équiper seulement l’essieu avant de pneus hiver ou 4 saisons. Pourtant pour une tenue de route de qualité il est essentiel d’équiper sa voiture avec quatre pneumatiques hivers. 16% sont convaincus qu’ils doivent réduire la pression des pneumatiques, une idée reçue très surprenante puisque réduire la pression des pneumatiques favorise le déséquilibre d’une voiture et rend la tenue de route chaotique.

Concernant les statistiques de la sécurité routière, les conditions hivernales (pluie, verglas, neige …) démontrent une accidentologie assez faible. Mais les chiffres sont difficilement évaluables et comparables.

Lorsque les conditions sont dégradées, les automobilistes sont plus tentés à diminuer, voir à renoncer à leur déplacement. Alors que des conditions météorologiques favorables prévoit une augmentation des déplacements (notamment loisirs vélos, moto…), ce qui expose plus de personnes aux risques routiers dans sa globalité. Cette théorie explique la difficulté de repérer l’influence de la météorologie sur la mortalité mois par mois puisque les mois de fortes intempéries les statistiques sont plutôt favorables.

L’anxiété face à ce type de situations est observable, de nombreuse personnes ont besoin de comprendre et de mieux maitriser pour continuer à conduire. Ceci explique le succès des formations spécifiques sur circuit.

Neige ou glace, quelle différence pour ma conduite ?

Comment rouler sur le verglas ? Tout d’abord il faut savoir le repérer. Dès lors que les températures extérieures sont proches de zéro, le verglas peut se former et principalement tôt le matin et au moment de la tombée de la nuit. Attention, il n’est pas rare de retrouver des plaques de glace en pleine journée. Une pellicule presque invisible à l’œil nu se forme sur la chaussée. De jour, il est un peu plus visible grâce aux reflets du soleil sur la zone verglacée. Par contre la nuit, les feux de la voiture ne suffisent pas toujours pour le repérer. Les chaussées fortement exposé à l’ombre, comme à l’approche d’un pont ou proche d’une forêt sont des zones propices à la formation de glace.

La neige est déjà plus visible et permet d’anticiper plus facilement le comportement à tenir. Selon la texture de la neige (poudreuse ou tassée), la neige peut parfois induire le conducteur en erreur et se présenter comme une route non glissante. Le risque principal est le même que sur la glace, le véhicule peut perde l’adhérence sur une zone verglacée sous la neige. Il est important de rester vigilant et d’adapter sa vitesse dès lors que les conditions sont dégradées.

Quelle conduite adopter dans ces situations extrêmes ?

En cas de dérapage, gardez votre sang-froid autant que possible. Le véhicule se dirige toujours dans la zone ou le regard est posé. Il est important de regarder sur la route et ne pas fixer les zones à risques : fossés, arbres ou véhicules en face.

Débrayer, permet de rétablir les masses du véhicule et de perdre doucement de la vitesse (moteur et roues déconnectées) et embrayez doucement lorsque la situation se stabilise. N’accélérez pas et ne freinez pas, au risque d’aggraver la situation.

Les apports d’un stage de pilotage sur route glissante

Vanberg Prévention propose une formation à la conduite préventive, l’occasion d’aborder le risque routier de manière complète et pragmatique.
Une formation sur circuit est aussi l’occasion de vivre des situations complexes sur un terrain sécurisé pour ne plus jamais les vivre sur la route. Prévenir les risques routiers c’est agir avant l’accident.

Le stage sur piste est un moyen unique pour sensibiliser et permet de faire prendre conscience à chaque automobiliste qu’il est nécessaire de tout faire pour éviter l’accident. Un conducteur prudent est un conducteur qui anticipe les risques au quotidien, qui connait ses limites et celle de sa voiture. Grâce à une mise en pratique en conditions proche du réel, les participants progresseront sur des pistes basses adhérences le freinage d’urgence et la reprise d’un véhicule. Le programme de formation d’une journée sur circuit alterne parfaitement la pratique et la théorie.

La formation pratique aux risques routiers se déroule sur un circuit sécurisé. Celui-ci permet aux conducteurs d’aborder divers aspects de la conduite par une mise en pratique en toute sécurité. Grâce à des exercices progressifs vos collaborateurs identifieront mieux les limites techniques d’un véhicule. Cette formation de conduite est aussi l’occasion de mieux comprendre les aides à la conduite : ABS (anti blocage system), ESP contrôle électronique de la trajectoire, AFIL (alerte de franchissement involontaires de ligne …)

Les ateliers de conduite en situation extrême pour entreprise

La première cause de mortalité au travail reste le risque routier ce qui place la formation aux risques routiers comme un indispensable et se doit d’être accessible à tous. La formation concerne les conducteurs réalisant des parcours domicile/travail ou réalisant des missions dans le cadre du travail. L’ensemble des salariés doivent être protéger et cela doit faire partie des engagements de son employeur (article R. 4222-4 du Code du travail).

Découvrez nos autres conseils en sécurité routière

La formation professionnelle en sécurité routière un enjeu réel

La formation professionnelle en sécurité routière un enjeu réel

La formation professionnelle à la sécurité routière permet une approche comportementale et agit sur l’ensemble des étapes de la conduite des conducteurs grâce à des pédagogies alternatives issues des sciences de l’éducation et des sciences cognitives mais aussi grâce à des outils innovants. Vanberg Prévention fait un focus sur la formation à la sécurité routière d’aujourd’hui.

lire plus
Le document unique et le risque routier

Le document unique et le risque routier

En novembre 2019, l’Assurance-maladie accusait le risque routier d’être sous-estimé : l’accident de la route est la première cause de décès par accident au travail. Ce constat impose aux employeurs d’évaluer les risques « accidents de la route » de façon attentive dans leur document unique interne. Après inventaire des risques, l’entreprise doit établir des actions préventives pour garantir la sécurité des travailleurs.

lire plus
Plan de prévention des risques routiers en entreprise

Plan de prévention des risques routiers en entreprise

Le premier risque professionnel est la manutention, il représente 51 % des arrêts de travail. La première cause de mortalité en entreprise est le risque routier, il est responsable de 44% des décès en milieu professionnel. Ces chiffres démontrent l’importance d’une prévention des risques obligatoire en entreprise, cela passe souvent par un plan de prévention, un chantier devenu aujourd’hui incontournable.

lire plus

Demande de devis

01 88 33 22 22

Télécharger le catalogue

Téléchargement du catalogue

Vanberg, spécialiste des stages sécurité routièredocu

Spécialiste des journées de sensibilisation à la sécurité routière et des formations dédiées à la prévention routière, Vanberg Prévention intervient auprès des entreprises, collectivités et écoles, en Alsace et partout en France.

Avec plus de 30 ateliers pour safety day, formations théoriques et animations sécurité routière tels que la formation éco-conduite, le simulateur d’accident de voiture, le quizz code de la route ou la voiture tonneau, nous vous accompagnons dans votre stratégie de prévention routière en mettant à votre disposition des solutions complètes et innovantes.

Vanberg Prévention est un organisme de formation à la sécurité routière enregistré à la Direccte sous le numéro 44670645667.

Tous droits réservés Vanberg Prévention ©️
Journées de sensibilisation & formation sécurité routière

Nos solutions

Vanberg Prévention

73 Avenue des Vosges

67000 Strasbourg

Tél : 01 88 33 22 22

Nous contacter

Vous

nos articles ?

Ne manquez plus un seul article

et profitez de contenu exclusif !