01 88 33 22 22 contact@vanberg.fr
Catalogue
CONTACTCONTACT
Prévention sécurité routière, safety day & formation risque routier | Vanberg Prévention 01 88 33 22 22

Les dangers du téléphone au volant

Même si la plupart des automobilistes savent que téléphoner au volant est sanctionné par une amende, l’utilisation du téléphone portable est, aujourd’hui encore, un facteur aggravant d’accidents de la route. Focus sur la nouvelle addiction des automobilistes.

En 2019 en France, 3239 usagers de la route ont perdu la vie. En janvier 2020, le nombre de morts sur les routes était en hausse de 9,7% par rapport à janvier 2019. Lorsque la question des facteurs aggravants les accidents de la route est posée, ceux qui ressortent assez rapidement sont la prise de médicaments et/ou de drogues, une alcoolémie excessive, la fatigue, la vitesse et téléphoner au volant. En effet plus de 400 000 infractions ont été constatées en 2018 sur l’utilisation du téléphone au volant selon le bilan de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR).

Les statistiques du téléphone au volant

 

Si en 2019, le Prévention Routière parle plutôt de 800 non-respect du code de la route, les chiffres restent quand même très alarmants. Bien que chaque automobiliste ait conscience que le téléphone mobile pendant la conduite peut être très dangereux pour soi et les autres, 16% des accidents sur autoroute lui sont encore imputables.

Téléphoner pendant la conduite implique :

– Un risque d’accident multiplié par 3,
– d’être la cause une fois sur dix d’un accident corporel,
– d’enregistrer entre 30 et 50% d’informations sur son environnement en moins en conduisant.

Il est à noter aussi :
– que l’envoi de SMS prend 5 secondes en moyenne, mais multiplie par 23 le risque d’être responsable de l’accident,
– ou qu’aller sur une application de son smartphone pour écouter de la musique prend 15 secondes, ce qui augmente le temps de réaction si un groupe de cyclistes ou un piéton surgit devant soi par exemple.

Même si les automobilistes semblent en être conscients, 46% d’entre eux disent ne pas pouvoir se passer de leur téléphone portable pendant plus d’une heure.

Téléphoner en conduisant : les amendes

La loi sur la sécurité routière est claire : l’usage de son téléphone tenu en main en conduisant est strictement interdit. Depuis le 1er juillet 2015, la loi s’est étendue au « port à l’oreille de tout dispositif susceptible d’émettre du son par le conducteur d’un véhicule en circulation », ce qui inclut l’interdiction aux écouteurs, aux oreillettes ou aux casques.

En cas d’accident mortel ou de victimes grièvement blessées à cause du téléphone en conduisant, l’infraction passe en délit. Le chauffeur risque de 15 000 à 150 000 € d’amende, d’un retrait de permis et une peine de prison.

 

La nouvelle loi de 2019

Le 24 décembre 2019, une nouvelle loi d’orientation des mobilités (LOM) permet de réformer le cadre général des mobilités en intégrant des enjeux environnementaux. Ainsi elle encourage les nouveaux modes de transport moins polluants (covoiturage par exemple), et aide à renforcer la sûreté et la sécurité des usagers sur la route.

 

Téléphone au volant et retrait de permis

La loi de 2015 prévoyait la possibilité de verbaliser le conducteur à hauteur d’une amende forfaitaire de 135€ et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire lors des deux infractions suivantes :

– Conduite en utilisant un téléphone en main,
– Et/ou utilisation d’un dispositif d’écoute comme les oreillettes, les casques,…

En 2019, la loi LOM durcit les sanctions en prévoyant le retrait du permis de conduire lorsque cette infraction est couplée à une autre. Ainsi, l’article L.224-1 indique que « lorsque le véhicule est intercepté, lorsqu’une infraction en matière d’usage du téléphone tenu en main est établie simultanément avec une des infractions en matière de respect des règles de conduite des véhicules, de vitesse, de croisement, de dépassement, d’intersection et de priorités de passage » , les agents de l’ordre « sont habilités à retenir à titre conservatoire le permis de conduire du conducteur ».

Cette application de la loi LOM est prévue au 1er avril 2020.

Téléphoner en voiture multiplie par 3 les risques d’accident

Lors de la conduite d’un véhicule, notre attention doit être permanente sur notre environnement: les autres véhicules en circulation, les piétons, les cyclistes, ou encore les enfants courant sur le trottoir … Lors de son appel, le conducteur se focalise sur le devant de la route, sans forcément regarder dans ses rétroviseurs ou sur les côtés, sans faire attention à la signalisation environnante ou aux autres usagers. Que ce soit pour envoyer des SMS, consulter une application de réseaux sociaux, écouter de la musique, lire ses mails ou même consulter son application GPS, l’usage du téléphone portable en conduisant multiplie par 3 les risques d’accidents mortels.

Pour exemple, la distance de freinage est augmentée de plus de 30%. A 50Km/h, en une seconde nous parcourons 14 mètres. C’est-à-dire que sans téléphone portable, lors d’un freinage d’urgence, 14 mètres sont parcourus pendant le temps de réaction puis 12 mètres en freinage sur sol sec. Avec l’attention portée sur le téléphone, il faut 21 mètres en temps de réaction, puis 12m de freinage. Soit 33 mètres au lieu de 26. 7 mètres qui peuvent amener à être sanctionné, à avoir des contraventions, ou dans le pire des scénarios entraîner un accident mortel dont vous êtes le responsable.

Pour éviter cela, n’hésitez pas à limiter l’utilisation de votre téléphone avec un kit mains libres ou à le mettre en silencieux quand votre véhicule est en circulation. On retient donc, mains sur le volant, yeux loin des écrans !

Sources :
https://www.securite-routiere.gouv.fr/
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/loi/2019/12/24/TRET1821032L/jo/texte

Sensibilisez aux addictions avec l’atelier téléphone au volant

Vanberg Prévention vous accompagne dans les gestion des addictions en entreprise et au volant avec divers ateliers : téléphone au volant et ses dangers, Addicto’quizz (jeu géant de prévention), formation des managers, etc…

Découvrez nos autres conseils en sécurité routière 

La consommation d’alcool au travail : réglementation, sanctions et sensibilisation du personnel

La consommation d’alcool au travail : réglementation, sanctions et sensibilisation du personnel

L’alcool coûte directement ou indirectement la vie à plus de 45 000 personnes chaque année en France. D’après l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), on estime qu’il est également responsable d’environ 1/3 des accidents mortels de la circulation. L’alcool constitue en effet l’une des premières causes de décès au volant.

Télécharger le catalogue Vanberg

Recevez notre catalogue complet de formations et ateliers de sécurité routière. Spécialement conçu pour vous, le catalogue Vanberg vous permettra d'avoir une vue d'ensemble de nos solutions. Nous vous proposons de le recevoir par e-mail ou par voie postale.

Demande de devis

01 88 33 22 22

Télécharger le catalogue

Téléchargement du catalogue

Vanberg, spécialiste des stages sécurité routièredocu

Spécialiste des journées de sensibilisation à la sécurité routière et des formations dédiées à la prévention routière, Vanberg Prévention intervient auprès des entreprises, collectivités et écoles, en Alsace et partout en France.

Avec plus de 30 ateliers pour safety day, formations théoriques et animations sécurité routière tels que la formation éco-conduite, le simulateur d’accident de voiture, le quizz code de la route ou la voiture tonneau, nous vous accompagnons dans votre stratégie de prévention routière en mettant à votre disposition des solutions complètes et innovantes.

Vanberg Prévention est un organisme de formation à la sécurité routière enregistré à la Direccte sous le numéro 44670645667.

Tous droits réservés Vanberg Prévention ©️
Journées de sensibilisation & formation sécurité routière

Nos solutions

Vanberg Prévention

73 Avenue des Vosges

67000 Strasbourg

Tél : 01 88 33 22 22

Nous contacter

Vous

nos articles ?

Ne manquez plus un seul article

et profitez de contenu exclusif !